Le PDG s’indigne de l’attitude irrévérencieuse de l’opposition face à l’état de santé du Président Ali Bongo

Le SG du PDG Eric Dodo Bounguendza durant son point de presse le 5 novembre à Libreville @ Gabonacu.com

Libreville, 5 novembre (Gabonactu.com) – Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Eric Dodo Bounguendza a dénoncé et condamné avec véhémence lundi dans un point de presse, l’attitude cynique des opposants gabonais, non compatissant à l’état de santé du Président Ali Bongo Ondimba, hospitalisé depuis le 24 octobre dernier à Riyad en Arabie Saoudite pour une « fatigue sévère ».
 
« Considérant la politique comme le dernier refuge des aventuriers, ces compatriotes devenus des sinistres de notre jeune démocratie, ne cessent de s’abaisser par le comportement dégradant et ignoble, et par leur expression déshonorant et déraisonnable, à l’endroit du distingué camarade Président, Président de la République, chef de l’Etat, son excellence Ali Bongo Ondimba, ses proches et bien d’autres personnalités gabonaises », a fustigé M. Bounguendza.
 
Dans sa déclaration qu’il a lue au siège du PDG, sis au quartier Louis dans le 1er arrondissement de Libreville, Eric Dodo Bounguendza a également déploré les propos « abjects » de détracteurs du régime d’Ali Bongo, lesquels auraient comme dessein inavoué, la remise en cause de la cohésion nationale.
 
« Les dérives de leurs expressions sont dirigées contre principalement, l’unité nationale et vivre ensemble qui caractérisent le peuple gabonais », a-t-il fait remarquer.
 
Depuis l’hospitalisation du numéro Un Gabonais, certains opposants à l’instar de Zacharie Myboto, Alexandre Barro Chambrier et Richard Moulomba, respectivement présidents de l’Union nationale (UN), du Rassemblement héritage et modernité et de l’Alliance pour la renaissance nationale (ARENA), exigent la transparence autour de son état de santé. Certaines folles rumeurs soupçonnées avoir été  colportées par les détracteurs du régime dans les réseaux sociaux, prétendent que le chef de l’Etat serait décédé.
 
Dans un point de presse samedi, le ministre d’Etat en charge de la communication et porte-parole du gouvernement, Guy Bertrand Mapangou a démenti cette folle rumeur en arguant que le Président Ali Bongo Bongo qui recouvre progressivement mieux sa santé, sera sous peu de retour au Gabon.


Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.