Paul Mba Abessole suggère une période de transition en 2023 pour amener les gabonais à se réconcilier avec eux-mêmes

Le retraité politique, père Paul Mba Abessole souhaite une période transition pour apaiser le climat politique délétère au Gabon © D.R

L’ancien vice Premier Ministre de la République, le père Paul Mba Abessole, a suggéré qu’en 2023, le Gabon n’organise pas l’élection présidentielle mais plutôt  une période de transition pour amener tous les gabonais devenus des « ennemis » à se réconcilier avec eux-mêmes.  

« Je dis on ne doit pas parler d’élection présidentielle maintenant, on doit parler de cette période de transition où nous réapprenons à nous connaitre, nous réapprenons à parler entre nous, et quand le moment sera venu, en ce moment-là quand on sait que nous avons réussi à savoir quels sont nos intérêts communs, quels sont nos intérêts différents, on est en ce moment-là capable de choisir les gens qui peuvent être les garants de ces intérêts soient particuliers soient communs, or il y a personne au Gabon aujourd’hui, vous passez votre temps à vous insultez »,  a conseillé M. Mba Abessole dans une interview relayée par notre confrère ‘’Gabon Media Time’’.


Pour l’ancien Maire de Libreville, cette approche permettra d’éviter les conflits postélectoraux récurrents aux conséquences souvent dramatiques.

Le promoteur du projet de société « école cadeau, hôpital cadeau, travail pour tous », a dénoncé le nombrilisme des gouvernants et de  tous les hommes politiques qui ne favorisent pas l’épanouissement de la société gabonaise plus que jamais clochardisée.

Camille Boussoughou


One thought on “Paul Mba Abessole suggère une période de transition en 2023 pour amener les gabonais à se réconcilier avec eux-mêmes

  1. Aux journalistes gabonais,
    Qu’appelle-t-on retraité politique ? Est-ce que c’est une façon de nous maintenir dans l’ignorance ?
    Si la réponse est non, qu’ils nous expliquent ce que c’est la politique : est-ce (que c’est) cette sorcellerie qui tue l’homme et notre beau pays le Gabon ?

    Pourquoi commencer une adresse aussi importante par une telle déviance ?

    Sachez que nous sommes (intellectuellement et sagement) obligés de vous lire, donc faites diligence, s’il-vous-plaît !

    Aux hommes « politiques », qu’est-ce que ça nous coûte vraiment de réaliser ce qui nous emmène à aller passer de belles vacances, du merveilleux temps chez les autres ?
    Essayons de penser BIEN : le Gabon le mérite et en demande !

    À nous, commun des Gabonais, réaliser toujours quelque chose de bien, dans toute notre vie.

    Aux autres, qui sont venus vivre le bonheur dans notre pays,
    Quelle tristesse d’insulter Dieu et le Gabon, qui nous ont libérés du mal!

    Le Père Paul MBA ABESSOLE nous recommande un mieux être : écoutons-le. Ça ne fera du mal à personne…
    (Kisito ANDA)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.