Ndougou réfléchit sur l’après pétrole

Les cadres du PDG durant la réflexion à Libreville sur le développement local de Ndougou (Gamba) © Gabonactu.com

Longtemps dépendant de la manne pétrolière issue des vastes gisements dont le célèbre « Rabi Kounga », arrivés à maturité, le département de Ndougou, qui a pour chef-lieu Gamba dans la province de l’Ogooué Maritime, pense désormais à l’après pétrole et se lance dans la diversification de son économie basée sur le développement durable.
La question était au centre d’une rencontre sous forme d’un atelier organisé le weekend écoulé à Libreville par les cadres du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), ressortissants de la province de l’Ogooué Maritime. Les débats, focalisés sur la présentation du schéma directeur de la ‘’revitalisation et de la régénération du département de Ndougou’’, étaient menés par le ministre de l’Energie et de l’eau, Pascal Houangni Ambouroue, par ailleurs Membre du Comité permanant du bureau politique du PDG pour la province pétrolière.  
Le schéma directeur imaginé pour Ndoungou est fondé sur l’économie solidaire. Il est inspiré par le centre agroécologique Songhaï. Il s’agit du nouveau modèle économique des communautés locales qui doit voir le jour à Ndougou sous peu. Le modèle vise globalement « l’autonomisation des zones rurales à travers la création des espaces économiquement durables et culturellement diversifiés ».
« Nous devons déboucher sur une production primaire avec l’agriculture, l’élevage, la pisciculture ; sur une production secondaire à travers la transformation, et une production tertiaire à travers la commercialisation. Chaque localité doit s’appuyer sur ses avantages et opportunités pour le développement du pays. C’est une démarche de réflexion, mais s’agit d’agir pour l’expansion économique de Ndougou », a indiqué M. Houangni Ambouroue,
Le membre du Comité permanent du PDG, orateur principal lors de cette rencontre d’échanges, s’est appuyé sur le nouveau modelée économique des communautés locales, qui a été selon lui, validé par le Président de la République Ali Bongo Ondimba, dans le cadre de la relance économique.
Le modèle de développement économique qui sera expérimenté à Ndougou sera implémenté dans l’ensemble des départements de la province de l’Ogooué-Maritime, voire dans l’ensemble des communautés locales du pays. Il est question comme a rassuré le Ministre Pascal Houangni Ambouroue, d’un ‘’modèle économique pour la croissance et l’emploi.’’
La création d’une microéconomie durable
Pour le département de Ndougou, dans la province de l’Ogooué-Maritime, Pascal Houangni Ambouroue a proposé l’installation d’une industrie de transformation locale, les commerces de distribution à travers l’agriculture et d’autres activités de production, la création des micro-économies durables dans les domaines de la pèche,  l’agriculture, les services, et la spécialisation des villages sur la base d’un meilleur coût d’opportunités, afin de passer d’une économie de subsistance à une économie extravertie.  Bref un plan de redéploiement économique sur 5 ans et un plan de développement intégré.
Pour booster le développement économique dans le département de Ndougou, les hiérarques PDG de la ville de sable ont choisi un partenaire de haute facture : le Centre agro-écologique Songhaï, qui travaille avec plusieurs organismes internationaux, entre autres l’UNESCO, l’ONU, le PNUD et la FAO.
Cette rencontre de réflexion a été réhaussée par la présence du doyen politique de la province de l’Ogooué-Maritime, Michel Essongue, du Ministre de l’Education nationale Daouda Mouguiama, fils de la localité et du SG du PDG, Eric Dodo Bouguendza, rappelle-t-on.


Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.