Mouvement d’humeur des agents de la Main d’œuvre non permanente du CHUL :  paiement imminent d’un mois d’arriéré de prime

Le DG du CHUL, Dr Marie-Thérèse Vané Ndong-Obiang dialoguant à bâton rompu avec les sages-femmes en plein sit-in le 30 novembre à Libreville © Com CHUL
Le Directeur Général du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), Dr Marie-Thérèse Vané Ndong-Obiang a rassuré le 30 novembre les agents de la Main d’œuvre non permanente (MONP) en plein sit-in dans l’enceinte de l’hôpital, du paiement dans quelques jours d’un mois d’arriéré de la prime dite de ‘’quotes-parts’’.
« Au sujet de ces primes de quotes-parts, seul point relevant de la compétence du CHUL- mais qui dépend en réalité du reversement des ristournes CNAMGS, le Directeur Général et l’Agent comptable près le CHUL, ont rassuré les partenaires sociaux du paiement dès cette fin de semaine, d’un mois d’arriéré (février 2020), après encaissement il y a quelques jours du reversement correspondant par la CNAMGS », a indiqué un communiqué du CHUL.
Les Sages -femmes réclament dix mois d’impayés de prime quotes-parts et la Prime d’incitation à la performance (PIP) datant de 2015 avant suppression. Elles dénoncent aussi   disparités et irrégularités constatées dans le paiement de la prime Covid-19. instagram takipci satın al
Direction Générale et partenaires sociaux ont convenu d’approfondir le dialogue social dans le cadre d’une plate-forme régulière, indique-t-on.

Antoine Relaxe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *