Me Anges Kevin Nzigou dénonce une autre mascarade judiciaire contre son client Brice Laccruche Alihanga

 Me Anges Kevin Nzigou durant sa conférence de presse le 27 avril à Libreville © Gabonactu.com  

Maître Anges Kevin Nzigou a dans une conférence de presse dénoncé mardi 27 avril, une autre affaire juridico-politique montée de toutes pièces, dit-il,  par le régime d’Ali Bongo Ondimba contre son client Brice Laccruche Alihanga, en détention prévention depuis 17 mois à la prison centrale de Libreville pour des faits supposés de détournement des deniers et de blanchiment d’argent.

« Jeudi 29 avril 2021, Brice Laccruche Alihanga sera présenté devant le tribunal correctionnel pour connaître une infraction que son conseil ne connait pas, lui-même ne connait l’infraction pour laquelle ils vont prendre la décision jeudi vue que finalement ce n’est pas un jugement », a fait savoir avec déception Me Nzigou, dénonçant au passage une parodie de justice qui ne respect même le droit de la défense.


« Qu’est-ce que qui justifie que 17 mois après, qu’on soit en face d’une procédure ordinaire, d’une procédure correctionnelle des faits dont on n’a pas connaissance depuis 17 mois », s’est-t-il interrogé.

Pour Me Anges Kevin Nzigou, il s’agit juste d’un subterfuge du pouvoir pour maintenir son client en détention arbitraire. Le délai requis pour sa détention préventive selon la loi devra expirer le 13 mai prochain.

La détention de Brice Laccruche Alihanga, ancien tout puissant Directeur de cabinet du Président Ali Bongo Ondimba est arbitraire, a encore réitéré son avocat qui affirme que le dossier est vide.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.