Marc Ona se fait éclabousser pour son « tweet assassin » posté contre Jean Ping

Marc Ona Essangui@Archives Gabonactu.com

Libreville, 18 octobre (Gabonactu.com) – L’activiste Marc Ona Essangui jadis très proche de l’opposant Jean Ping a involontairement créé le buzz contre lui en postant un « tweet assassin » qui n’a pas plu à la plupart des supporters de l’opposant ; l’arroseur arrosé.
 
A l’origine, un tweet de Jean Ping à l’endroit d’Emmanuel Macron, pour exprimer son soutien à des familles françaises endeuillées après une inondation.
 
« C’est avec consternation que nous suivons l’épisode météo en cours dans l’Aude et le lourd bilan humain et matériel qui en résulte. Dans cette douloureuse épreuve, j’adresse mes condoléances aux familles endeuillées et vous assure de ma compassion face à ce drame », a écrit Jean Ping.
 
Onze heures plus tard, Marc Ona Essangui qui, pourtant, est assidu sur les réseaux sociaux, a réagi en postant un tweet qui, à la rigueur, dénigre son ex-champion.
 
« Jamais de twitt pour les africains qui sont massacrés au Mali, au Niger, au Burkina. Même pas pour le drame survenu en Tanzanie avec cette embarcation qui a fait plus de 75 victimes. Le complexe du colonisé », a précipitamment réagi Marc Ona Essangui, croyant noyer le chef de l’opposition gabonaise dans la vilenie.
 
Dans les instants qui ont suivi, l’activiste Marc Ona Essangui a repris à la figure son tweet ; la toile s’étant enflammée contre lui.
 
La meilleure réponse contre « l’impéritie » de Marc Ona a été donnée par le profil nommé Pierre Ntoum. Il a posté un scroll de tweets ; des morceaux choisis parmi plus de 900, pour rappeler à l’activiste qu’au fond il est mal informé en dépit de sa présence itérative sur la toile.
 
Mali, Cameroun, Belgique, Gabon, Sierra Léone, Afrique du Sud, Zimbabwe, Somalie, Egypte, etc., des tweets de Jean Ping datant de 2016 et témoignant sa sympathie aux peuples de ces pays ; sa solidarité au peuple Gabonais ou son soutien à d’autres peuples ont été remontés en surface pour confondre Marc Ona.
 
Pierre Ntoum a certainement porté le coup de grâce lorsqu’il a demandé à Marc Ona si  » lui-même ne souffrirait pas du complexe du colonisé » parce qu’ au lieu d’envoyer sa famille et ses enfants vivre dans un pays Africain, c’est en Europe qu’il a choisi de les faire résider.
 
Les internautes les plus virulents se sont posé la question de savoir ce qu’il lui arrivait pour pondre un tel tweet et d’autres l’ont simplement traité de « collabo », de « croque mitaine » ou de « pacotille ».
 


Précieux Koumba


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.