Marc Ona accuse le pouvoir d’avoir recruté des pirates informatiques pour espionner les gabonais

 

Libreille, Gabon (Gabonactu.com) – L’activiste très engagé auprès de l’opposition, Marc Ona accuse le régime en place d’avoir recruté des Hickers pour espionner les conversations électroniques des personnes vivant au Gabon.

 

« Le régime Ali Bongo vient de franchir le cap de la Corée du nord », accuse-t-il. Selon lui, « à travers le ministère de la défense, un groupe de pirates informatiques indiens appuyés par une entreprise italienne opère au Gabon pour espionner toutes nos conversations ». 


 

L’activiste partage via son mail les conversations électroniques échangées par ces présumés pirates informatiques.

 

Les gabonais soupçonnent à tord ou à raison le pouvoir d’organiser des écoutes téléphoniques mais c’est quasiment pour la première fois que sont dénoncés les piratages des mails.

 

A quelques jours de l’élection présidentielle à un tout unique, le 27 août prochain, les gabonais redoutent une coupure totale d’internet et partielle du téléphone comme ce qui a été fait au Congo Brazzaville lors de la dernière élection présidentielle.

 

Antoine Relaxe

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.