Malgré les manœuvres sordides contre lui, Alain Valery Bourobou est sûr de sa victoire dans le canton Bokoué

Alain Valery Bourobou Boussoumba reste optimiste pour la victoire finale @ Archives Ggabonactu.com

 
Libreville, 13 octobre (Gabonactu.com) – Le candidat investi par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) aux législatives  2018 dans le 2ème siège du département de Komo Kango (Canton Bokoué), Alain Valery Bourobou Boussoumba a réalisé un score de 46, 14% au premier tour, ce malgré les manœuvres « antidémocratiques » orchestrées, selon des sources concordantes, par son adversaire  Vincent de Paul Mouidi (16%) du Rassemblement des volontaires (RV), un jeune parti de la majorité.
Jadis  militant du PDG dans le canton Bokoué (100 km de Libreville sur la route nationale N°1), Vincent de Paul Mouidi aura rallié le RV pour se faire une carrière politique semble-t-il plus alléchante. Il a entrainé avec lui, certains camarades, notamment, son suppléant Pierre Noël Ndoungou, lequel n’est pas inscrit sur la liste électorale.
Didas Nyama, un des colistiers de la liste conduite par Vincent de Paul Mouidi dans ces élections couplées des législatives et locales, était un des membres du bureau au centre de vote d’Ekouk chantier. Ce scrutateur étrange aurait influencé le vote.
Des manœuvres anti-démocratiques qui se seraient poursuivies avec la distribution à certains électeurs, des billets de banque aux abords des bureaux de vote.
Les griefs, constitutifs d’un motif d’invalidation de la candidature de Vincent de Paul Mouidi, sont portés désormais à l’appréciation de la cour constitutionnelle, qui devra  vider le contentieux électoral du 1er tour dans les prochains jours.


Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.