PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’opposant Nzouba Ndama lance une pétition pour s’opposer à la loi sur l’homosexualité au Gabon

L’opposant Nzouba Ndama lance une pétition pour s’opposer  à la  loi sur l’homosexualité au Gabon

Le président des Démocrates durant sa déclaration le 7 juillet à Libreville © Gabonactu.com

Le président du parti Les Démocrates (LD, opposition), Guy Nzouba Ndama, a lancé mardi, une pétition sur l’échelle nationale pour s’opposer vigoureusement  à la loi sur la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon, laquelle constitue dit-il, une véritable abomination.

« Face à cette double trahison, et convaincu qu’aucune loi ne devrait exister contre la volonté du peuple, notre formation politique choisit-elle de restaurer la volonté violée des Gabonaises et Gabonais. A cet effet, nous prenons l’initiative dès ce jour, de lancer une pétition nationale pour dire NON à la dépénalisation de l’homosexualité en terre gabonaise », a crié M. Nzouba Ndama lors du déclaration.


Au siège de son parti situé au quartier Bas de Gué Gué dans le 1er arrondissement de Libreville, M. Nzouba Ndama a disposé des cahiers volumineux sous forme de livres pour permettre aux « patriotes, quel que soit le bord politique » de signer la pétition. L’opération devra se répandre dans les 52 départements que compte le pays, selon lui.

« Le but ici est de récolter massivement la désapprobation des Gabonaises et Gabonais sur une loi jugée inopportune et vécue comme une honte nationale, une honte aux yeux de l’opinion africaine », s’est-il espéré.

Pour l’ancien président de l’assemblée nationale, les signatures récoltées traduiront une véritable expression de désaveu populaire devant permettre au Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba de prendre ses « responsabilités et ses devoirs vis- à- vis de la nation gabonaise aujourd’hui plus que jamais divisée ».

Le 23 juin dernier, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi portant dépénalisation de l’homosexualité au Gabon. Le texte a été adopté dans des termes identiques par le Sénat (2ème chambre du parlement gabonais) le 29 juin.

La reforme très décriée a permis de modifier la loi n°042/2018 du 05 juillet 2019 portant Code pénal en République gabonaise. La modification porte exactement sur le retrait de l’alinéa 5 de l’article 402 du Code pénal en vigueur depuis juillet 2019 qui condamnait l’homosexualité. La loi déjà en vigueur  a été promulguée il plus d’une semaine.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort