Longtemps plongé dans le coma, le RPG veut maintenant se réveiller

Le Rassemblement pour le Gabon (RPG, opposition), devenu atone et inexistant sur la scène politique depuis le retrait en 2017 de son président fondateur, Père Paul Mba Abessole (82 ans), organise son congrès du 10 au 11 décembre courant dont l’objectif recherché est de trouver un nouveau souffle.    

« Il faut remobiliser les troupes au sein des espaces politiques perdus depuis des mois, voire des années, le parti veut être plus que jamais visible, audible et crédible », a déclaré Laurent Angue Mezui, président sortant du RPG qui brigue un nouveau mandat.

Le RPG est né de la scission avec le Rassemblement national de Bucherons (RNB, opposition) en 1998. Depuis son éclatement et son entrée dans la majorité présidentielle avant d’en sortir en 2016, cette formation politique, jadis puissante, a perdu progressivement du terrain. Elle est devenue l’ombre d’elle-même, tout comme le RNB dirigé par le Pr Pierre André Kombila Koumba.


Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.