Les négociations piétinent à SOGATRA après deux semaines de grève

Les bus de SOGATRA immobilisés dans son parc automobile de Libreville © Archives Gabonactu.com

En grève depuis deux semaines pour réclamer 10 mois d’arriérés de salaires et 5 mois de la prime Covid-19, les agents de la Société gabonaise de transport (SOGATRA), n’arrivent pas à s’accorder avec l’administration.

Les agents de SOGATRA sont toujours vent debout. Ils ont lancé un mouvement d’humeur il y a deux semaines avec à la clef, la réduction drastique des moyens roulants sur ses réseaux de transport tant à Libreville qu’à l’intérieur du pays. Six autobus seulement sont restés en circulation sur le réseau de la capitale gabonaise.


Les négociations entamées depuis lors n’ont donné aucune avancée.  L’administration semble camper sur sa position, nonobstant les cris d’alarme des travailleurs qui se disent clochardisés.

Outre le règlement du très difficile dossier CNSS, les grévistes réclament 10 mois d’impayés de salaires et 5 de la prime Covid-19.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.