Les ministres en campagne pour consoler Ossouka Raponda

Plusieurs ministres ont lâché mardi des rafales sur les réseaux sociaux pour « consoler » le Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda dont deux arrêtés successifs sont malmenés par le COPIL Citoyen, un mouvement aux allures spontanées dont le fonds de commerce est le mécontentement populaire.

Les publications des membres de l’équipe d’Ossouka Raponda ont abondé en début de soir jusqu’à un peu plus tard pour ceux dont les conseillers ont eu du mal à trouver les bons mots et les phrases au tempo politiquement correct.


Dans leurs publications, les membres du gouvernement vantent le mérite des mesures préconisées par le texte contesté. Tous soupçonnent le COPIL Citoyen de pratiquer un populisme « idiot ». Aucun ministre ne s’interroge, en revanche, sur les raisons de l’adhésion des masses sur le « combat » de ce mouvement sans base réelle.

De leur côté, certains membres du COPIL Citoyen accusent le gouvernement de faire du copier-coller sur le modèle occidental, dans le cadre de la lutte contre le Covid 19 sans savoir que le contexte n’est pas forcément le même entre le Gabon et l’Europe (surface économique, climat, équipements sociaux et collectifs …).

Le gouvernement Ossouka Raponda est accusé de fermer les yeux sur la stratégie payante adoptée par les pays voisins qui ont compris qu’il faut désormais apprendre à vivre avec le coronavirus. La peur et la panique de l’année 2020 doivent céder la place à la responsabilité pour desserrer l’étaux sur le petit peuple qui vit au jour le jour. Et assurément, relancer l’économie cassée par un couvre-feu qui dure, des mesures contreproductives …

Camille Boussoughou


2 thoughts on “Les ministres en campagne pour consoler Ossouka Raponda

  1. Je tiens à remercier du fond du cœur le travail abattu par le copil citoyen des efforts fourmis, pour nous éviter ce plan et méthode diabolique de nos dirigeants locataire au gouvernement, viendra où il devrait répondre de leur acte devant la haute cour pour leur jugement

  2. Objectivement, aucune personne jouissant de toutes ses capacités mentales ne saurait s’opposer à la lutte contre ce fléau qui fait des ravages. Cependant, ce qui est décrié ici ce sont les méthodes peu orthodoxes, fallacieuses et peu convaincantes de la part des dirigeants.

    On ne saurait demander à une population déjà paupérisée par le même système en place, de débourser des sommes colossales, d’une manière quasiment hebdomadaire et parfois avec une brutalité d’un autre temps! Où pense-t-on que ces gens iraient chercher cet argent alors que beaucoup ont soit perdu leurs emplois, quand certains ne sont juste pas rémunérés. Ne serait-ce pas saugrenu de croire que des gens qui ont du mal à se nourrir, à se loger et même à se soigner, parviennent plutôt à débourser des liasses dans le prétexte d’une soi-disant lutte contre le Corona Virus?

    L’Etat est-il censé protéger la population, être à son service ou se servir d’elle qui est déjà plus que fragilisée?

    Est-ce tellement difficile de comprendre la souffrance des GABONAIS?

    Vous en souhaitant d’excellentes fêtes de fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.