Les militaires perçoivent leur PIP dès ce lundi

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les militaires gabonais vont percevoir dès ce lundi matin leur Prime d’incitation à la performance (PIP), a annoncé le ministre délégué au Budget, Marcellin Agaya.

La mise à l’écart des hommes de rang pour le bénéfice de cette prime avait créé un climat malsain dans les casernes. Les analystes les plus fatalistes annonçaient même un sentiment de révolte chez les hommes en armes.


Un accord avait été conclu à la veille de la célébration de la fête nationale le 17 aout entre le ministre de la Défense et son collègue du Budget. L’accord avait baissé la tension et permis aux soldats de défiler la tête haute devant le chef suprême des armées, Ali Bongo Ondimba sur le boulevard du bord de mer lors de la fête nationale de l’indépendance.
Pour le paiement de ce lundi quelques 22 000 fonctionnaires sont concernés, selon le quotidien L’union. Il s’agit notamment des personnels des administrations qui n’avaient pas encore goûté cette nouvelle prime créée par le gouvernement pour limiter les injustices entre les fonctionnaires et surtout récompenser le mérite dans l’administration publique.

La PIP est née sur les cendres des ex fonds communs que l’Etat versait par trimestre aux agents des régies financières du fait de la spécificité de leur travail. Le pacte qui pouvait représenter le triple, voire le quadruple du salaire de chaque agent concerné suscitait la convoitise d’autres fonctionnaires laissés pour compte.

Finalement, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a décidé de mettre fin aux fonds communs et créé la PIP. Cependant, la PIP a créé plus de problèmes que de solutions. Les critères de distribution sont flous sinon pas encore connus. La liste des bénéficiaires limitée au préalable à 21 000 fonctionnaires sur 80 000 ne cesse de grandir, tous les agents de l’Etat exigeant d’être pris en compte.

Le tâtonnement sur la répartition et l’établissement de la liste définitive des bénéficiaires ainsi que l’insuffisance de l’enveloppe dédiée au paiement de cette prime provoquent des grèves dans plusieurs administrations à l’exemple de la Santé et l’Education nationale.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.