Les gabonais s’évadent au cinéma grâce à Moov

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Depuis vendredi, les gabonais redécouvrent le cinéma grâce à un soutien de Moov sponsor d’une série de projection d’un merveilleux film ivoirien « Le Mec idéal » qui peint le portrait d’une Afrique où se mêle les histoires de sexe et le business.

Les projections ont commencé vendredi au cinéma le Komo situé au centre ville de Libreville. De nombreux librevillois effectuent le déplacement en famille, entre amis ou en couple pour venir vivre l’épopée d’un misérable travailleur dans un pressing en lutte avec un riche avocat d’affaires pour conquérir le cœur d’une jolie et honnête demoiselle.


Willy, l’avocat d’affaires et le jeune Marcus, blanchisseur se connaissent très bien. Marcus a le soutien financier de Willy pour l’aider à conquérir le cœur d’Estelle, la jeune fée du film. Marcus raconte ses rêves à Willy qui lui participe à un casting pour aussi conquérir le cœur d’une jeune femme.

Lorsque la jeune femme accepte la première invitation de Marcus, Willy emmène le jeune dans une boutique à fringue pour « modifier en profondeur son design ». Tout réussi au jeune homme. Willy de ce côté réussi avec succès son casting et se vautre dans les bras de la jeune fille. Les deux amoureux mènent une vie de pacha dans un bateau de plaisance, dans les terrains de golfe et autres salons feutrés.

Marcus n’a que son vélo VTT comme moyen personnel de transport alors que Willy roule carrosse et travaille dans un bureau de rêve.

Les deux amoureux finissent par se rencontrer chez la jolie dulcinée au moment où Willy vient offrir un formidable bouquet de fleurs à Estelle. Marcus, lui, apportait la viande braisée avec des frits dans un sac plastic noir comme il y en a partout en Afrique. Devant la résidence de la fille, les deux hommes ne s’entendent pas. Personne ne veut lâcher le morceau à l’autre. Ils finissent par s’engager chacun avec ses moyens pour conquérir le cœur de la jeune femme.

Willy, riche et beau ne doute pas qu’il vaincra. Marcus a les faveurs de la jolie petite mais son passé parfois tumultueux le rattrape.

Willy, l’avocat d’affaires, met le rouleau compresseur. Il organise un somptueux mariage. Pendant ce temps Marcus malheureux se lamente auprès d’une femme qui l’incite à foncer. Il fonce dans la salle de mariage au moment où la jeune femme s’apprêtait à dire oui à Willy. Il s’interpose au grand dame de la famille de la jeune femme.

Sentant le refus de Willy, le jeune homme se déshabille devant l’assistance terrifiée. « Comme je ne veux pas vivre sans Estelle, voici tes fringues. Adieu », dit Marcus qui sort de la salle de mariage en maillot de corps et caleçon.

Willy comprend que l’acte posé par son petit est trop fort et comprend qu’Estelle a plus d’amour pour Marcus. Willy renonce au mariage et la jeune femme retrouve Marcus sur le perron. Tous les invités rejoignent les deux mariés ainsi que Willy qui remet son alliance à Marcus.

Finalement Marcus a conquis le cœur de la femme et celui de sa famille en maillot de cœur et en caleçon. Les deux mariés engagent le tour de ville sur leur VTT.

Le film est projeté à Libreville pendant 3 séances (vendredi, samedi et dimanche). Il le sera à Port-Gentil, Mouila, Franceville et Koula Moutou, toujours avec le soutien de Moov qui démontre que l’opérateur est vraiment « No limit ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.