Le PRC met en place son mouvement des femmes pour conquérir le terrain

Le président du PRC, Thérence Gnembou Moutsona posant pour la postérité le 14 Mai à Libreville avec le bureau directeur du Mouvement national  des femmes  déjà en ordre de bataille  © Gabonactu.com

Le président du Parti pour le réveil citoyen (PRC), Thérence Gnembou Moutsona a procédé samedi 14 Mai 2022 à l’installation de Bernadette Koundi, responsable du Mouvement des femmes de ce parti de l’opposition dont la mission ardente sera de conquérir le terrain en prélude aux prochaines échéances électorales. 

Mobiliser et sensibiliser politiquement les femmes à travers l’ensemble du territoire national  sera le principal combat des femmes du PRC appelées à être des portes paroles dans les familles et autres ménages qui souffriraient par méconnaissance de tous les maux alors qu’elles ont, souligne-t-on,  le pouvoir de bouger les lignes.


La présidente du Mouvement national des femmes du PRC, Bernadette Koundi  installée dans ses fonctions le 14 Mai à Libreville  © Gabonactu.com
La présidente du Mouvement national des femmes du PRC, Bernadette Koundi installée dans ses fonctions le 14 Mai à Libreville © Gabonactu.com

« Votre contribution sera essentielle pour aller à la rencontre des Gabonaises et des Gabonais et pour appeler au réveil de notre pays », a fait comprendre M. Gnembou Moutsona, installant la promue dans son fauteuil de commandement.

Le bureau directeur du Mouvement national des femmes du PRC (MNF-PRC)  est constitué des 11 membres représentant les neuf provinces du pays. Il sera question pour ces femmes de mener un travail de fond là où l’implantation du parti est demeurée jusqu’à présent  faible en faisant entendre leur voix.

Pour Bernadette Koundi, « le changement que nous souhaitons doit concerner aussi notre peuple résigné, qui a sombré dans la philosophie du renoncement et dont la seule réponse devant les errements de ceux qui dirigent se résume à : on va encore faire comment ».

Les citoyennes du PRC estiment que la démocratie ne « se donne pas ni ne se décrète mais elle s’arrache et se gagne ». Dans cette veine, en tant ciment de toute société, elles ce sont dites déterminées à s’inscrire massivement sur les listes électorales et songer à voter massivement les candidats que le PRC devra investir aux élections générales (présidentielle, législatives et locales) de 2023.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.