Le licenciement pour motif économique des 19 anciens employés de la GOM est illégal selon l’ONEP

Le SG de l’ONEP Sylvain Maya Binet s’adressant aux anciens employés de la GOM lors d’un sit-in devant le siège  de la société à Libreville © Archives Gabonactu.com

Le Secrétaire général de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), Sylvain Mayabi Binet, estime que le licenciement supposé pour motif économique de 19 anciens employés Gabon Oil Marketing (GOM), une des trois filiales (Gabon Logistiques et Services (GLS) et Gabon Engineering & Construction (GEC)de Gabon Oil Compagny (GOC) dissoutes en Conseil des Ministres du 14 août 2020, s’est fait en violation flagrante du code du travail.

« L’Onep affirme que, jusqu’à ce jour, la décision administrative de l’Inspecteur spécial du travail n’a jamais été portée à la connaissance ni des travailleurs concernés ni de l’Onep. Et ce, malgré les demandes adressées au DG de la GOM, à l’Inspecteur spécial du travail et même au ministre du Travail », a affirmé M. Mayabi Binet dans un entretien relayé par notre confrère Gabonreview.


L’ONEP a indiqué avoir adressé le 25 janvier 2021, au Ministre du Travail, Madeleine Edmée Berre, une « réclamation de l’autorisation de licenciement économique des travailleurs de la GOM ». Cette réclamation est restée sans suite, d’après le puissant syndicat des travailleurs du secteur pétrolier.

Les 19 anciens employés de la GOM font partie des 64 anciens employés des trois filiales de la GOC, licenciés pour motif économique. Récemment ce collectif a tenu un point de presse pour réclamer un plan social qu’il estime bloqué depuis 7 mois.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.