Le leader du syndicat des Eaux et forêts n’est pas interpellé à cause de ses activités syndicales (Lee White)

Didier Atome Bibang, président du SYNAPEF © Gabonactu.com

Le président du Syndicat national des professionnels des eaux et forêts (SYNAPEF), Didier Atome Bibang a été longuement entendu mercredi par la Police judiciaire (PJ) puis gardé à vue, pas pour ses activités syndicales, a affirmé le ministre de tutelle, Pr Lee White.

 
« J’ai moi-même été entendu, le DG de l’Agence Filière Bois aussi ainsi que le DG adjoint des Industries », a affirmé le ministre dans un Tweet.
Selon Lee White, la PJ enquête sur des accusations de corruption au sein du Ministère qu’il dirige.
« Si le président du syndicat est entendu ce n’est pas lié à ses activités syndicales », soutient Lee White immédiatement contredit par un tweet de l’activiste Marc Ona Essangui qui suppose que le syndicaliste paye ainsi suite à la grève en cours dans ce ministère déclenchée par le SYNAPEF.
« Et pourquoi il est gardé à vue si ce n’est juste pour une simple audition? Que vient faire l’accusation de la possession d’un document officiel dans les chefs d’accusation ? » s’interroge l’activiste.
Didier Atome  Bibang aurait été convoqué pour dénonciation calomnieuse et interception d’un courrier officiel.
Le 17 juin dernier, le SYNAPEF a déclenché une grève générale illimitée pour protester contre le non-paiement depuis 2014 de la Prime sectorielle et les nominations illégales persistantes dans ce ministère.
Le 22 juin, le ministre Lee White a personnellement annoncé le début du paiement de ces primes.


Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.