Le Gabon se dote d’une usine de fabrication de médicaments génériques dont des antirétroviraux

Après plusieurs expériences ratées à Libreville et à Franceville dans la province du Haut Ogooué, le Gabon a lancé mardi une usine de fabrication des médicaments génériques dont des antirétroviraux et des anti paludéens (maladie endémique dans le pays), a appris Gabonactu.com de source officielle.

L’usine située dans la zone économique à régime privilégié de Nkok a été inauguré par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba entouré de plusieurs membres de son gouvernement.


Vue panoramique de l'usine de médicaments de Nkok : Gabonactu.com
Vue panoramique de l’usine de médicaments de Nkok : Gabonactu.com

« Santé Pharmaceutique SA, produira localement, au Gabon, des médicaments génériques moins chers de 30 à 40 % qui permettront aux Gabonais de mieux se faire soigner et à moindre coût », a tweeté le chef de l’Etat gabonais après le coup d’envoi de cette unité de production.

« Première usine de ce type implantée au Gabon, elle produira à la fois pour le marché national et sous-régional, ce qui permettra d’augmenter nos exportations », a ajouté le numéro un gabonais.

Le président gabonais a précisé que l’usine est spécialisée dans la fabrication de médicaments, notamment les antirétroviraux et les antipaludiques. Elle créera 150 emplois à haute-qualification.

Le Gabon est un importateur net des médicaments. Quasiment tous les produits pharmaceutiques consommés dans le pays sont importés. Toutes les expériences menées antérieurement dans le pays ont échoué. Une première usine de fabrication des antirétroviraux implantée dans la zone d’Owendo entre 2003 et 2004 avait échoué. Quasiment durant la même période, les chinois avaient tenté de fabriquer des antipaludéens à Franceville dans le sud-est du Gabon.

L’usine de la GSEZ est un ambitieux projets d’investisseurs indiens qui vise à satisfaire la demande locale et à arroser le marché régional.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.