Le Gabon participera au stage de MMA au Cameroun le 24 juillet prochain

Le Gabon, à travers Jean Christian Mackaya, président-fondateur de l’association ‘’Prestige Fight Academy’’ (Arts-Martiaux et Sports de Combat), instructeur de MMA, Kick-Boxing et Tae Kwon Do, participera à un stage international de MMA qui se déroulera le 24 juillet à Yaoundé au Cameroun.

Ce stage aura pour thème : « Ensemble devenons les pionniers du MMA en Afrique ». Il permettra au participant gabonais d’avoir des meilleurs outils pédagogiques afin de mieux lancer le MMA au Gabon.

« Je suis heureux d’avoir été une fois de plus invité à prendre part à ce type de formation, car cela me permettra de partager mon savoir avec mes compatriotes qui sont eux également des encadreurs »,  a indiqué avec satisfaction dans un entretien exclusif à Gabonactu.com Me Mackaya.


Le MMA est une discipline qui inspire le respect d’autrui. Il fait son entrée au Gabon par les militaires Français en 2004. C’est en 2007 que  maître Audain YOTI (Yam’s) découvre cette discipline, et s’y met avec détermination devenant ainsi le premier Gabonais pratiquant de MMA. Aujourd’hui, Me Mackaya est le premier arbitre gabonais de MMA et représentant de cette discipline au Gabon.

Pour lui, « l’objectif visé par ce rassemblement sportif est de faire en sorte que nous soyons d’avantage formés pour mieux lancer le MMA avec des meilleurs outils pédagogiques ».

Le champion gabonais a commencé la pratique des Arts-Martiaux par le Tae Kwon en 1994,  le Kick-Boxing en 2001,  s’en est suivi plusieurs autres disciplines telles que, la boxe anglaise, Sanda, Jiu-jitsu,…, avant de découvrir le MMA en 2013.  Pour ce sport peu pratiqué au Gabon, Me Mackaya   estime que « comme tous les sports de combat, le MMA peut avoir sa place tant sur le plan national que sur le plan international car les Gabonais ont un potentiel naturel ».

« Ma vision est de continuer à me battre pour le développement du MMA au Gabon afin qu’on soit désormais présent lors des grands rendez-vous », a-t-il conclu.

Betines Makosso


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.