Le dépôt des dossiers pour la candidature unique n’est pas d’actualité au Front (Professeur Pierre André Kombila)

Comme son prédécesseur Jean De Dieu Moukagni Iwangou, le président actuel du Front, le professeur Pierre André Kombila fait désormais face à une profonde dans ce regroupement des partis et personnalités politiques qui ressemble à un panier  à crabes.

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le président du Front uni de l’opposition pour l’alternance (FUOPA), le professeur Pierre André Koumba a déclaré lundi dans une mini-interview exclusive à Gabonactu.com, que la phase de dépôt des dossiers pour la candidature unique du Front à la prochaine élection présidentielle d’août 2016 n’est pas encore ouverte.


 

 

« Ce processus n’est pas encore d’actualité au Front », a indiqué dans un  ton ferme le président en exercice du Front M. Kombila Koumba. L’opposant en chef du Front ne reconnait pas le communiqué publié depuis la semaine dernière par son secrétariat général. Pour lui le communiqué appelant tous les membres du Front susceptibles de se porter candidat aux primaires de retirer leurs fiches de candidature pour les inscriptions est un faux document qui n’engage pas le Front.

 

 

L’opposant Jean Ping est le premier à se plier à cet exercice. Il  a même déposé sa candidature ce lundi. Une démarche jugée cavalière par Pierre André Kombila. Pour le président du Front uni de l’opposition  pour l’alternance le comportement de l’ancien président de  la commission africaine est contreproductive.

 

 

Une vue des membres du Front de l'opposition @ DR
Une vue des membres du Front de l’opposition @ Gabonactu.com

« Cette espèce de campagne personnelle, c’est un peu contre l’idée de travailler ensemble pour arriver à l’alternance », a-t-il fustigé, précisant par ailleurs que « les gens qui iront avec Ali  Bongo Ondimba aux élections dans les conditions actuelles ne seront pas élus ».

 

 

Pierre André Kombila comme bien d’autres opposants réclame le « dialogue national inclusif et sans tabou ». A travers ce dialogue, l’opposition demandera au gouvernement de retoucher certaines dispositions de la constitution pour enfin, disent les opposants, garantir la transparence électorale au Gabon. L’opposition veut entre autres, le retour à l’élection à deux tours, la limitation du mandat de Président de la République à deux et la mise en place d’une liste électorale biométrique fiable.

 

 

L’idée d’une candidature unique de l’opposition au sein du Front semble voler à l’éclat. Jean Ping, candidat à la candidature est plus que favoris. Il sera probablement désigné par la majorité de ses paires le 15 janvier prochain, selon la date indiquée dans le communiqué décrié par Pierre André Kombila.

 

Sydney Ivembi


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.