L’activiste Gaël Koumba Ayouné, dit Général des Mapanes devant les juges ce vendredi

L’activiste, Gaël Koumba Ayouné, dit Général des Mapanes (quartiers pauvres) sera présenté devant les juges ce vendredi à Cour correctionnelle de Libreville, a appris Gabonactu.com auprès de sa famille.

Gaël Koumba Ayouné se déclarait être un fidèle lieutenant d’Ali Bongo Ondimba. Il avait été arrêté en février 2019 puis jeté en prison. Il est accusé d’être l’un des instigateurs du Concert des casseroles, un mouvement au départ pacifique pour protester contre les drastiques mesures barrières contre le Covid 19 mais qui par la suite avait transformé Libreville et plusieurs villes du pays en champ de bataille entre les populations et la police.


Bilan officiel : deux morts par balles à Libreville au PK6 et au PK11 suite à un débordement des manifestants dans les rues. Une vague d’arrestations avait créé la peur et mis fin à ce mouvement qui consistait à taper fort sur les casseroles chaque soir dès 20 heures pendant 5 minutes pour manifester sa colère contre les mesures trop sévères imposées par le gouvernement pour endiguer la propagation du Covid 19.

Au départ pourfendeur du régime, le général des Mapanes, barbe danse, beret noir fixé sur le crane, vêtements aux couleurs militaires et les pieds protégés par des chaussures en plastique avait monté un mouvement très organisé et structuré. Autour de lui, un état major des jeunes qui se reconnaissaient être du ghetto. Tous réclamaient un mieux être. Cependant, au fil des revendications, le général des Mapanes avait opéré un revirement spectaculaire pour devenir un des grands soutiens du président de la République Ali Bongo Ondimba.

Son arrestation et son incarcération étaient considérées par ses proches et les autres mouvements de jeunesse comme un lâchage.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.