« La situation qui prévaut à Mékambo est l’illustration de « l’État failli » qu’est le Gabon » (Jean Ping)

L’opposant Jean Ping © D.R

Réagissant sur des violences dramatiques entre les populations de Mekambo (nord-ouest) en colère contre la dévastation récurrente  de leurs plantations par les éléphants (espèce protégée) et les forces des sécurité ,  l’opposant Jean Ping a indiqué que cette situation découle  de la déliquescence du pouvoir actuel.  

 « La situation qui prévaut à Mékambo est l’illustration de « l’État failli » qu’est le Gabon », a affirmé M. Jean Ping sur sa page Facebook.


Le 25 mai dernier, un éco-garde a trouvé la mort suite à un échange de coups de feu avec les populations de la capitale départementale de la Zadié dans la province de l’Ogooué Ivindo. Les Mekambois avaient organisé une marche pour protester contre le refus des autorités d’organiser les battues des pachydermes pour amoindrir la dévastation récurrente de leurs plantations, seule source de revenus pour ces villageois.

Ladite marche avait dégénéré et provoqué une série d’arrestations et  la mort d’un éco-garde.

Pour l’irréductible opposant au régime d’Ali Bongo, « ces évènements sont le fait d’un régime illégitime, incompétent et d’un Etat absent dans ses missions régaliennes ».

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.