La Présidence Gabonaise décide d’attaquer en justice le journal ‘’La Lettre du Continent ‘’

La Présidence Gabonaise a annoncé dans un communiqué qu’elle lance des poursuites judiciaires contre le journal français en ligne ‘’La Lettre du Continent », pour avoir publié dans sa livraison du 25 novembre, un article diffamatoire sur Bilal, le 3ème fils du Président Ali Bongo Ondimba.

« Face à la recrudescence de la diffusion d’informations à caractère mensonger et diffamatoire visant notamment les institutions de la République et les personnes qui les incarnent, des poursuites judiciaires seront désormais engagées systématiquement contre toute personne auteure ou complice de cette diffusion, au Gabon et à l’étranger, conformément aux textes en vigueur. Ce sera le cas en l’espèce », averti la communication présidentielle.

Dans son édition du 25 novembre 2020, La lettre du continent, le journal qui a des précieuses ramifications dans les arcanes des pouvoirs africains, a écrit que « Bilal, troisième fils du président gabonais Ali Bongo a interrompu les études qu’il menait aux Etats-Unis pour intégrer la force chargée de la sécurité du Palais du Bord de mer et de tout le staff présidentiel ».

Le palais du bord de mer de Libreville estime qu’il s’agit d’une allégation « émanant d’une publication qui de longue date a fait du « Gabon bashing » son fonds de commerce ».

 Dans un tweet, le Conseiller porte-parole de la Présidence, Jessye Ella Ekogha a prévenu que  « ceux qui s’emploieront à diffuser des « informations » mensongères et diffamatoires contre les institutions et leurs représentants, seront dorénavant systématiquement poursuivis en justice, au Gabon comme partout ailleurs. Le respect des lois ne saurait être à géométrie variable ».

Camille Boussoughou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *