La police et le procureur reconnaissent le bilan de 2 morts suite au concert des casseroles

Le Commandant de la Police nationale Gabonaise, le général Hervé Ngoma et le Procureur de la République, Patrick Roponat ont confirmé vendredi le bilan de 2 morts dans des heurts entre la police et des manifestants « surexcités ».

Gildas Iloko et Gency Emane Mvomo ont trouvé la mort à Libreville. Le procureur soutient qu’un « véhicule de type Prado a été vu sur les lieux avec des personnes portant des cagoules et qui ont ouvert le feu ».


« Des autopsies vont être pratiquées sur les corps des victimes et un point sur les avancées sera fait en temps utile », a ajouté le Procureur qui a appelé les populations à respecter les mesures édictées par l’Etat dans le cadre de la riposte contre le Covid 19.  

Pour sa part, le commandant de la police a décrit des manifestants particulièrement surexcités qui ont brûlé des poubelles, barricadé les voies et entravé la circulation en violation flagrante du couvre feu mis en place. Ils ont provoqué un « trouble manifeste à l’ordre public ».

Plusieurs membres des équipes d’intervention des forces de l’ordre sont blessés lors des heurts avec les manifestants.

Le général Ngoma a évoqué des « circonstances non élucidées » sur le décès de deux gabonais.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.