La journée internationale de la femme s’invite au lycée d’Etat de l’Estuaire

En prélude à la journée internationale des femmes qui aura lieu le 8 mars, la première dame Sylvia Bongo Ondimda s’est rendue vendredi au lycée Paul Indjendjet Gondjout (LPIG), où elle a échangé avec les élèves autour de la thématique Génération Egalité.

Aux côtés de la première dame, Sylvia Bongo Ondimba, ce 6 mars au lycée Paul Indjendjet Gondjout, plusieurs personnalités qui ont fait de la lutte contre les discriminations entre les hommes et les femmes, et la valorisation des questions de genre leur cheval de bataille, ont tenu à partager leur expérience avec les élèves.


Mieux pour coller à la thématique retenue pour l’édition 2020 de la journée internationale des femmes à savoir ‘’Génération Egalite’’, Sylvia Bongo Ondimba et les autres panélistes ont axé leurs interventions autour des méfaits des grossesses précoces et des relations intergénérationnelles.

« S’il est vrai que dans notre pays l’école est accessible aussi bien aux filles qu’aux garçons, la scolarité des jeunes filles est perturbée ou interrompue par des grossesses précoces qui les entrainent dans un cycle sans fin de pauvreté et de précarité », a déclaré Mme Sylvia Bongo Ondimda avant d’exhorter les jeunes filles en ces termes : « s’il vous plait, terminez vos études, construisez votre carrière professionnelle. Vous aurez toujours le temps de vous marier et d’avoir des enfants. »

Une initiative appréciée par les élèves du lycée Paul Indjendjet Gondjout

Dans un échange constructifs, de questions-réponses  élèves et adultes ont levé le voile sur plusieurs thématiques, à savoir, les droits de l’enfant ; la lutte contre les grossesses précoces et les relations intergénérationnelles ; les méfaits de la consommation des drogues ; la cybercriminalité : les jeunes face aux réseaux-sociaux ; l’impact et l’importance du leadership féminin.

Evelyne Otandault, élève en classe de terminale a particulièrement retenu le rôle de leader dévolu a la femme.  «  Aujourd’hui on a parlé du leadership de la femme, que la femme est le moteur de la société par la femme tout peut se faire, la femme a plus de capacité que l’homme lorsqu’elle prend conscience de ses facultés, elle ne doit pas se laisser piétiner par la discrimination de la société, elle doit marcher la tête haute, lorsqu’elle prend conscience de son leadership », a-t-elle confié.

Dans une ambiance bon enfant l’occasion a également été donnée aux élèves de de communier avec des modèles de leadership féminin tels que la première femme pilote gabonaise, Manuela Bondo, la jeune sportive de haut niveau, Cyntiche Ntsame Ondo, l’animatrice radio a Urban FM, Gina Nzengue, l’international de basket féminin, Géraldine Robert et la ministre de la Promotion de l’intégration de la femme au développement, Prisca Koho ép. Nlend.

Lisa Mboui


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.