PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La Décentralisation, une arme efficace dans la lutte contre le Coronavirus (Tribune libre d’Aimé Régis Rénombo, président du REP)

La Décentralisation, une arme efficace  dans la lutte contre le Coronavirus (Tribune libre  d’Aimé Régis Rénombo, président du REP)

Le président du REP, Aimé Régis Rénombo ©  D.R

Le président du Rassemblement espoir pour le peuple (REP, centriste), Aimé Régis Rénombo dans une tribune libre décliné ses propositions pour endiguer la propagation du Coronavirus (Covid-19) au Gabon.   Décentraliser  la  lutte contre le Coronavirus serait pour le REP une arme redoutable pour vaincre cette pandémie qui a déjà occasionné 7 cas testés  positifs confirmés  dont un décès. Voici l’intégralité de sa tribune libre.  

« Tout d’abord je me réjouis de constater que la majorité des acteurs politiques de notre pays ont fini par comprendre qu’une union sacrée pour gagner la guerre contre le Coronavirus était nécessaire.


Tout comme je félicite le gouvernement pour les mesures qui ont été prises rapidement  à l’effet de stopper la propagation du Covid-19.

Mes pensées vont aussi vers notre personnel médical qui chaque jour se mobilise courageusement pour sauver des vies.

Je pense tout de même que la décentralisation de la lutte contre le Coronavirus peut s’avérer être d’une redoutable efficacité, le tout conjugué avec la mise à disposition des stocks de matériels  médicaux adaptés à la population.

Car si les mesures de confinement et les gestes barrières sont efficaces, il n’en demeure pas moins que les cas réels des personnes infectées sont largement en deçà des cas officiellement déclarés.

Pour y remédier, un dépistage de la majorité des populations vivant à Libreville s’avère nécessaire.

Or, une telle mesure ne saurait être efficace sans la mise à contribution de nos élus locaux.

Aussi, voudrais- je proposer quelques pistes de réflexion.

  1. La mise en quarantaine de la ville de Libreville; ce qui aura pour effet de stopper le déplacement de personnes potentiellement infectées vers l’intérieur du pays et vice versa.

Des mesures ont certes été prises à ce niveau mais il faut les renforcer par l’interdiction provisoire des voyages terrestres à bord de véhicules de particuliers ou à bord de bus quelque soit le nombre de passagers.

  1. Accroître rapidement notre capacité à réaliser des tests de dépistage et à l’exemple du Sénégal de nouer les partenariats nécessaires pour la production rapide d’au moins 1 million de kits de dépistage du Covid-19.

Une telle mesure viendrait en sus des stocks envoyés par l’OMS et de ceux réceptionnés par le Président de la République le 25 Mars dernier.

De telles quantités nous permettraient d’abord de procéder au dépistage de la moitié de la population librevilloise déjà confinée pour commencer.

Ensuite, d’acheminer des stocks importants de kits de dépistage et autres matériels médicaux vers l’intérieur du pays.

Enfin, de garder des stocks de dépistage rapide et les mettre à la disposition de la cellule de veille du Covid-19 dont la tâche sera de continuer des dépistages à l’aéroport une fois le confinement levé et la vie ayant repris son cours normal.

Il me paraît impérieux cependant de rappeler que si des stocks de matériels médicaux  ont été réceptionnés récemment,  un manque de coordination quant à leur  usage et à leur répartition aurait des conséquences fâcheuses sur la lutte.

La mise à contribution des maires d’arrondissement pour le dépistage des populations de Libreville, Owendo et Akanda eu égard à leur connaissance des populations et des quartiers serait un atout considérable.

Plus il y aura de personnes dépistées, moins long sera le confinement avec les effets néfastes qu’on lui connaît sur notre économie déjà sinistrée.

  1. Lancer un appel pour le recrutement de 10 000 volontaires y compris vis à vis des scouts du Gabon. Rapidement formées et équipées, ces ressources humaines supplémentaires auraient pour tâche, sous la supervision des maires d’arrondissement, de procéder au dépistage des populations de Libreville arrondissement par arrondissement, quartier par quartier et maison par maison, jusqu’à épuisement des stocks affectés.

Avec pour objectif le dépistage d’au moins  500 000 (Cinq cent) mille personnes sur quinze jours.

La chose est parfaitement faisable selon l’équation suivante.

Si 10 000 volontaires dépistent chacun 3 personnes par jour durant quinze (15) jours, nous aurons au bout de deux semaines seulement dépisté quatre cent cinquante (450 000) mille personnes soit presque la moitié de la population vivant à  Libreville.

Est-il besoin de rappeler que l’Allemagne dont le taux de mortalité est l’un des plus faibles au monde dépiste cinq cent mille (500 000) personnes par semaine.

Les actions conjuguées du confinement et du dépistage de masse nous assureraient une victoire certaine.

  1. En cas d’aggravation du nombre de personnes infectées, procéder à la réquisition du stade de l’amitié à Akanda et du stade de Nzeng-Ayong pour l’implantation de tentes médicalisées et équipées de respirateurs pour les patients en détresse respiratoire.

Cette mesure aura pour effet de ne pas saturer et contaminer les autres structures hospitalières déjà éprouvées.

On sait par ailleurs grâce à certains médecins que c’est lors de l’utilisation du respirateur que certains personnels de santé ont été contaminés.

Nous ne pouvons pas nous le permettre.

Notre victoire contre le Covid-19 doit être implacable ».

Gabonactu.com

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort