La CNAMGS ouvre enfin le dialogue pour adoucir les médecins qui boycottent ses fiches de soins

Séverin Maxime Anguile, Directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) a récemment reçu tous les patrons des CHU et des hôpitaux régionaux ainsi que les partenaires sociaux dans le cadre d’un dialogue qui mettra fin au dangereux boycott par les médecins des fiches de soins présentées par les assurés CNAMGS.

L’argent ou le nerf de la guerre était au centre de cette rencontre. Les patrons des CHU et des hôpitaux régionaux ont fait constater au DG de la CNAMGS l’étendue de sa dette qui plombe le fonctionnement des hôpitaux. La CNAMGS ne verse pas sa quote-part. Du coup les hôpitaux n’ont plus assez des recettes propres pour s’approvisionner en médicaments et produits de première nécessité.


Du fait de ce manque de budget, les médecins disent travailler tous les jours sous pression, dans un dénuement digne des hôpitaux de guerre où le rafistolage est le maître mot.

C’est pour mettre fin au dénuement que le syndicat des médecins a depuis plusieurs mois décidé de boycotter les malades assurés par la CNAMGS. Seuls les patients souhaitant payer cash leurs frais de santé bénéficient d’une prise en charge efficiente dans les hôpitaux publics.

Séverin Maxime Anguile, Directeur général de la CNAMGS © DR

Au terme de la rencontre vendredi dernier, les responsables des structures hospitalières ont salué l’initiative du Directeur Général. Ils ont reconnu que la caisse commence à apurer sa dette.

Les patrons des CHU et autres recommande à la CNAMGS une régularité des paiements pour améliorer l’offre des soins.

Le climat de méfiance qui prévalait s’est considérablement apaisé à l’issus de cette rencontre de clarification, selon un communiqué du ministère de la Santé.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.