La Chine ne sera pas égoïste pour son futur vaccin contre le Covid-19

La Chine engagée dans une course contre la montre avec d’autres puissances du monde dans la recherche d’un vaccin contre le Covid-19, a annoncé dimanche que son futur vaccin sera un bien public mondial.

« La Chine fera de son vaccin contre le COVID-19 un bien public mondial, quand il sera prêt pour utilisation après la recherche et des essais cliniques réussis », a notamment déclaré dimanche un haut fonctionnaire chinois.


Wang Zhigang, ministre des Sciences et des Technologies, a indiqué, lors d’une conférence de presse organisée à Beijing, que la coopération internationale devait être renforcée au cours du développement de vaccins, des essais cliniques et de leur application.

Une centaine de laboratoires mondiaux rivalisent pour produire un vaccin contre le nouveau coronavirus, mais en Chine des chercheurs affirment avoir déjà mis au point un traitement à même d’arrêter l’épidémie. Un médicament en phase de test à la prestigieuse université de Pékin (Beida) permettrait non seulement d’accélérer la guérison des malades, mais aussi d’immuniser temporairement contre la Covid-19.

Selon le professeur Xie, le traitement mis au point à Pékin pourrait, lui, offrir une immunité momentanée face au virus. L’étude révèle que si l’on injecte des anticorps à une souris avant de lui administrer le virus, elle reste à l’abri de l’infection. Cela permettrait de protéger des soignants pendant quelques semaines, voire quelques mois, espère le spécialiste chinois. « Nous pourrions stopper la pandémie avec un traitement qui marche, même sans vaccin », espère-t-il.

Marie Dorothée & Xinhua


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.