Journée mondiale de l’environnement : des messages forts aux élèves de Martine Oulabou

Les élèves de l’école publique Martine Oulabou dans le 2ème arrondissement de Libreville ont été des grands privilégiés vendredi dernier à l’occasion du lancement de la semaine nationale de l’environnement.

Ces écoliers et leurs encadreurs ont reçu le ministre en charge de l’Environnement, le Pr Lee-white, son collègue Déléguée à l’Education nationale, Carmelia Ntoutoume LeClerck , l’ambassadrice de l’Union Européenne,  Rosario Bento Pais et le représentant résidant du Programme des nations unis pour le développement (PNUD).


Ce beau monde a investi ce célèbre établissement pour le lancement des activités de la semaine nationale de l’environnement avec pour thème la restauration des écosystèmes. Présenter aux enfants le bien fondé du respect de l’environnement pour une restauration des écosystèmes tel est le but de cette semaine de sensibilisation massive qui porte sur trois axes : le recyclage, le planting d’arbres fruitiers et la distribution d’un guide eco-citoyen qui permet d’apprendre les gestes essentiels à chaque citoyen pour sauver l’environnement.

« C’est une façon de reconnaitre l’urgence de prévenir, d’arrêter, voire d’inverser la dégradation des écosystèmes du monde entier. Le fait de lancer cet événement en milieu scolaire aujourd’hui porte ainsi un symbole éducatif au bénéfice des générations futures », a indiqué Rosario Bento Pais.

Éviter de jeter les déchets plastique, (bouteilles, sachets…) dans des cours d’eau, se réconcilier avec la nature, régénérer l’oxygène, lutter contre le réchauffement climatique par un exercice de planting, tout en rappelant que la survie de l’écosystème dépend de ces jeunes tels ont été les enseignements adressés aux élèves.

 « Se réconcilier avec la nature est le meilleur moyen d’assurer notre bien être si nous voulons un développement durable, un Gabon respectueux de l’environnement, il est important que dans toutes les écoles du Gabon, dans toutes les classes du Gabon, dès le plus jeune âge, nous puissions apprendre aux responsables de demain comment vivre en harmonie avec la nature », a pour sa part plaidé le Directeur général de l’environnement, Stanislas Stephen Mouba.

Le ministre Lee white quant à lui a martelé à l’attention des plus jeunes que « nous comptons sur vous pour sauver l’environnement qui est aujourd’hui dégradé par la faute des plus vieux que nous sommes. C’est pourquoi vous devez déjà vous approprier les bon gestes ».

« Dans les océans, il y a désormais plus des matières plastiques que des poissons parce qu’on a tellement jeté des plastiques dans la mer », a-t-il martelé.

La cérémonie a pris fin par le planting des arbres définis par le ministre Lee White comme les climatiseurs de la planète.

Betines Makosso


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.