Joe Biden dépêche à Libreville son représentant à l’ONU pour imaginer les axes de coopération avec le Gabon au Conseil de sécurité

Le président américain, Joe Biden a dépêché à Libreville son représentant à l’ONU pour imaginer les axes de coopération entre les USA et le Gabon au conseil de sécurité de l’ONU où le Gabon siègera dès le 1er janvier prochain comme membre non permanent durant 2 ans.

Madame Linda Thomas-Greenfield, représentante des USA aux nations unies est arrivée jeudi à Libreville. Au cours d’une conférence de presse dans les locaux de l’ambassade américaine au Gabon, Mme Thomas-Greenfield a clairement indiqué être arrivée à Libreville pour renforcer la coopération bilatérale avec le Gabon.


La diplomate américaine a laissé croire que l’intérêt américain sur le Gabon a accru avec l’élection de ce petit pays d’Afrique centrale au conseil de sécurité de l’ONU comme membre non permanent. Washington souhaite coopérer à l’ONU avec le Gabon sur le changement climatique, la lutte contre la pandémie du Covid 19 et la sécurité dans le monde.

Les USA font partie des 5 pays permanents au Conseil de sécurité de l’ONU dotés d’un droit de veto. Les 4 autres pays dotés de ce droit de veto sont la Russie, la France, la Grande Bretagne et la Chine.

Dès le 1er janvier, le groupe des africains au conseil de sécurité sera composé du Ghana, du Kenya et du Gabon.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.