« Il y a un problème véritable au niveau de mon pays le Gabon, c’est le problème des élections » (Martin Boundzanga, vice-président du RPG)

Le vice-président du RPG Martin Boundzanga ©  D.R

Le vice-président du Rassemblement pour le Gabon (RPG, majorité), Martin Boundzanga,  a déclaré lors d’une interview  à  BBC que la crise politique chronique  en cours au Gabon est tributaire, dit-il, du manque de transparence électorale.

« Il y a un problème véritable au niveau de mon pays le Gabon, c’est le problème des élections », a affirmé M. Boundzanga, appelant au passage toute la classe politique à adhérer à « l’appel à la paix des braves », initiative visant à décrisper le climat politique et socioéconomique morose qui sévit dans le pays.


Pour Martin Boundzanga, « si nous arrivons à régler le problème de l’organisation des élections dans la transparence au niveau du Gabon, je pense qu’on aura fait œuvre utile ».

Membre du Conseil national de la démocratie (CND), le RPG a souligné que la fameuse paix des braves souhaitée dont les consultations se poursuivent auprès des toutes les forces vives de la nation, devra coûte que coûte se tenir pour sauver le pays.

« La rencontre va se tenir parce que pour nous, c’est déjà acté, elle va se tenir au sein du CND et nous pensons que toutes les décisions qui vont être prises au cours de cette messe, doivent faire l’objet d’un referendum pour que les acteurs politiques puissent prendre des engagements avec le peuple », a-t-il insisté.

Considérée comme une messe politique de trop par certains acteurs politiques, cette future paix de braves serait pour d’autres une occasion de se partager les postes au détriment de la souffrance du peuple.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.