GSEZ érige une unité de sapeurs-pompiers dans la ZERP de Nkok

Un des véhicules opérationnels pour les sapeurs pompiers de Nkok @ Gabonactu.com

Libreville, 19 novembre (Gabonactu.com) – Le commandant en chef des forces armées gabonaises, le général des armées, Ferdinand Gaspard Olame Ndong a inauguré lundi une caserne des sapeurs-pompiers moderne nouvellement construite à la Zone économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok (27 km de Libreville) pour parer à toute éventualité en cas d’incendie survenu dans l’une des dizaines entreprises de production opérant dans cet espace industriel.
« Je voudrais simplement vous remercier d’avoir permis aux forces des armées, par le canal du corps des sapeurs-pompiers, de pouvoir encadrer le domaine de la sécurité au sein de cette zone spéciale de Nkok, une zone sensible au vue des industries du bois qu’il y a ici (…) de plus, l’avantage que nous avons est que cette unité pourra aussi intervenir pour les besoins des populations environnantes », a indiqué le général Olame Ndong.

Le cochef des armées, général des armées, Ferdinand Gaspard Olame Ndong effectuant le geste symbolique @ Gabonactu.com

Pour le coordinateur de prospection de la zone économique spéciale de Nkok, Olivier Ngoma, les objectifs visés par l’installation de cette caserne de sapeurs-pompiers au sein de la zone, sont entre autres l’optimisation du fonctionnement de la zone, la réduction au maximum des risques et l’amélioration de la zone qui disposent de plusieurs infrastructures exposées au feu en cas d’incendie.
Aussi, dans le souci d’améliorer les conditions des opérateurs économiques et des populations environnantes, il était important pour la direction de GSEZ de mettre en place ce service de sapeurs-pompiers possédant deux engins de sections de feu, une quinzaine de personnes et une ambulance pour les cas d’évacuations et de premiers besoins sanitaires. Une autre unité du même genre a été mise en service le même jour à Owendo, où GSEZ, succursale du groupe Olam dispose d’un port moderne.


Eudes Rinaldy Leboukou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.