Gabon : un collectif des associations des jeunes dit non à la paix des braves sans l’implication de la jeunesse

Un Collectif dénommé : « Collège Des Associations De Jeunesse » gabonaise a dans une déclaration puante dénoncé l’accaparation par les politiques de l’appel à la Paix des Braves (dialogue entre forces vives de la nation) approuvé le 26 mars dernier par une cinquantaine des partis politiques (Majorité et opposition) réunie au sein du Conseil national de la démocratique (CND).

« L’appel des braves doit impérativement être inclusif de toutes les sensibilités sociopolitiques du pays. Et non exclusif des seuls partis politiques dont la majorité n’a d’existence que le récépissé du Ministère de l’intérieur. Ainsi, nous sortirons du carquant politique, du format du dialogue, politique d’Angondje qui n’aura accouché que d’une souris sans réel impact dans le vécu des populations », a fustigé ledit collectif.

L’appel à la Paix des Braves a été lancé en  mars 2021 par Guy Christian Mavioga, Secrétaire général exécutif du Bloc démocratique Christian (BDC, majorité) pour décrisper le climat politique, et socioéconomique morose. Cette grande messe politique espérée  qui croise déjà l’assentiment de certaines forces vives de la nation pourrait être possible dans les prochains mois si le Président Ali Bongo Ondimba donne son accord.


« Voilà que des personnalités qui n’ont jamais été à un quelconque front lancent un appel à la paix des braves en excluant les jeunes qui ont toujours été en première ligne des soulèvements et contestations sociopolitiques que le Gabon a connu », a-t-il déploré.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.