Gabon : sortie officielle d’un nouveau parti pour réconcilier les gabonais

Thérence Gnembou Moutsona, homme d’affaires, a officiellement annoncé samedi à Libreville la création et la sortie publique de son parti politique dénommé le Parti du réveil citoyen (PRC) dont l’idéal est de réconcilier les gabonais, réparer le jeu démocratique malmené par la fraude électorale et autres malversations et enfin restaurer les valeurs républicaines.

« Réconcilier, c’est ce que nous souhaitons pour nos concitoyens, avec eux-mêmes, leur histoire, leurs institutions, leurs gouvernants. Réparer, c’est ce que nous voulons pour notre système démocratique, économique, social, éducatif, culturel, infrastructurel. Restaurer, c’est ce que nous ambitionnons pour notre République et ses valeurs, nos concitoyens, notre vivre-ensemble », a expliqué le président du PRC, Thérence Gnembou Moutsona en présence du directoire de son parti politique dont les idées défendues le range plutôt dans l’opposition.


Le PRC, souhaite réveiller le Gabon avec une volonté de promouvoir une nouvelle manière de faire la politique dans une démarche fédératrice et participative. Ses fondateurs ambitionnent d’apporter des solutions concrètes et pérennes aux problèmes du pays avec le concours de l’ensemble des gabonais de toutes les provinces et de la diaspora.

« Nous souhaitons fédérer les intelligences au sein de cette plate-forme politique qu’est le PRC, pour faire émerger du terrain des idées concrètes et penser collectivement le Gabon de demain », a tracé M. Gnembou Moutsona durant la conférence de presse marquant la sortie officielle du parti.

« Dès aujourd’hui nous serons heureux d’accueillir tous ceux qui le souhaitent dans notre maison commune au siège du PRC sis au quartier Trois quartiers dans le 1er arrondissement », a-t-il dit en s’adressant au peuple gabonais.

« Le PRC est le projet de femmes et d’hommes neuf issus de différentes couches de la société gabonaise, désireux d’œuvrer au développement du pays dans le respect des droits de l’Homme, des principes de l’État de droit et de la démocratie constitutionnelle, de la bonne gouvernance, des valeurs morales et traditionnelles », a ajouté Thérence Gnembou Moutsona dans la présentation de la nouvelle offre politique faite aux gabonais.

« Nous voulons porter et incarner des propositions qui engagent le pays sur la voie d’une transformation durable. Dessiner un chemin alternatif en mettant l’accent sur les besoins exprimés par les Gabonais et les Gabonaises. Construire le Gabon que nous voulons aujourd’hui pour nous et demain pour nos enfants et les générations futures », a-t-il poursuivi.

Thérence Gnembou Moutsona président du PRC © DR

Selon son acte de naissance, le PRC a été officiellement créé le 23 novembre 2020 dans la capitale gabonaise. Il a été homologué par le ministère de l’Intérieur en mars 2021.

Thérence Gnembou Moutsona, son président dirigeait déjà les associations Le Réveil et L’Echelle de l’Espoir.

Outre Thérence Gnembou Moutsona, le PRC rassemble des membres de la société civile engagés dont Jean-Rodrigue Eyene Mba, Docteur en philosophie et analyste en économie du développement, Emmanuelle Nguema, Docteur en socio-anthropologie politique et syndicaliste, fondatrice de l’ONG Action pour le Gabon, ou encore Paul Aimé Bagafou, ingénieur, Ancien Secrétaire Général de l’Organisation Nationale des Employés du Pétrole (ONEP) et Président-fondateur de l’ONG Solidarité numérique.

Le parti s’est déjà doté d’un site web : http://www.prc-gabon.com

Betines Makosso


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.