Gabon : plaidoyer pour la construction d’un lycée dédié aux  sourds-muets

Le président de l’ASMG, Aboubacar Ibrahim © D.R

Le président de l’Association des sourds-muets du Gabon (ASMG), Aboubacar Ibrahim a dans une déclaration faite à l’occasion de leur Journée Mondiale célébrée en différé et de façon couplée avec celle de la langue des signes, plaidé pour la construction d’un lycée dédié exclusivement aux enfants sourds-muets pour continuer leurs études sereinement, une fois admis en 6ème.

« Nous vous demandons l’ouverture du collège des sourds de Nzeng-Ayong en vue d’améliorer les conditions d’étude des élèves issus de l’ENEDA, école nationale des enfants déficients auditifs », a plaidé M. Ibrahim.


Les écoliers issus de l’ENEDA, admis en 6ème ont été orientés comme les année précédentes dans les lycées et collèges classiques. Seulement, il y a un déficit ambiant des interprètes et autres spécialistes des langues des signes. Une insuffisance qui ne favorise pas l’épanouissement des enfants atteints de surdité.

« Le nombre de sourds au Gabon s’est considérablement accru, chaque année l’ENEDA reçoit des dizaines de nouveaux élèves, cette croissance fait appel aux ressources humaines maitrisant la langue des signes Gabonais et pouvant faciliter la communication entre les sourds et les non-sourds ; c’est pourquoi nous proposons l’embauche des interprètes dans les établissements où ont été transférés les élèves sourds », a-t-il suggéré.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.