Gabon : la Banque mondiale et le ministère de la Santé accélèrent la numérisation du système sanitaire

Le Ministère de la Santé en partenariat avec la Banque mondiale a organisé du 3 au 4 juin dernier par visioconférence, un atelier national visant à impliquer le personnel sanitaire dans la concrétisation du projet eGabon-SIS dont l’objectif final est de faire bénéficier aux populations vivant dans les « déserts médicaux » des prestations sanitaires de qualité grâce au numérique ou la télémédecine.

L’atelier a rassemblé le personnel médical des 9 provinces du pays. Une première équipe était basée à Ntoum (environ 40 km de Libreville). La seconde à Libreville la capitale.


Les organisateurs souhaitaient améliorer la compréhension du projet par le personnel de santé, préciser et présenter le plan d’action pour 2021-2022.

Grace à ce projet, le système sanitaire gabonais fera de moins en moins recourt au papier. Le numérique doit prendre le dessus. Ce qui rendra plus simple le quotidien des hommes et femmes de la santé, estiment les organisateurs.

« Un patient qui est dans une zone reculée où il n’y a pas de spécialiste, grâce à la télémédecine, pourra bénéficier de la consultation d’un spécialiste en temps réel », s’est réjoui le Dr Ekoue Eyini participant à cet atelier.

« Rien ne sera plus comme avant. Demain les choses iront de l’avant et je pense que le Gabon pourrait être un pays pilote dans le cadre de la mise en place d’un système d’informations sanitaires numériques », a estimé Serge Mikala Moundanga, un des responsables de l’équipe basée à Ntoum.

Grâce à ce projet, une sage femme qui « isolée » dans une localité de l’intérieur du pays peut réaliser un accouchement difficile grâce à des instructions reçues en direct d’un spécialiste basé à Libreville où un autre coin du pays.

Lancé en 2016, le projet eGabon est un projet de transformation digitale, mais aussi de transformation des pratiques, des processus, des compétences.  eGabon-SIS est la première composante du projet eGabon, issu du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) qui identifiait le numérique comme un vecteur essentiel du développement socio-économique du Gabon.

La connexion de toutes les 9 provinces du pays à la fibre optique est considérée comme l’un des facteurs de succès de ce projet.

Betines Makosso


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.