Gabon : des opposants déposent une plainte au tribunal de Libreville contre Ali Bongo Ondimba

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Plusieurs leaders de l’opposition gabonaise dont Jean Ping, ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA) ont déposé une plainte jeudi au tribunal de Libreville contre le président gabonais Ali Bongo Ondimba pour faux et usage de faux  à propos de son acte de naissance, a déclaré Zacharie Myboto, président de l’Union nationale (un parti de l’opposition officiellement dissout).

 

« La plainte, nous l’avons déposé », a dit un peut surchauffé Zachary Myboto à la sortie du tribunal de première instance de Libreville.


 

 

« Nous avons déposé la plainte au greffe civil », précisé Luc Bengone Nsi, ancien candidat à l’élection présidentielle en 2009.

 

 

Les opposants demandent à Ali Bongo Ondimba de présenter l’original de son acte de naissance. Dans un récent livre intitulé « Nouvelles affaires africaines, mensonges et pillages au Gabon », le journaliste-écrivain français, Pierre Péan a indiqué qu’ Ali Bongo Ondimba n’est pas le fils biologique d’Omar Bongo. Il serait originaire du Biafra et serait arrivé au Gabon dans la foulée des centaines d’enfants biafrais accueillis au Gabon pour des raisons humanitaires.

 

 

 

L’opposition souhaitait une mobilisation générale des gabonais pour accompagner les leaders au tribunal. Mais un imposant dispositif de sécurité a empêché les militants de déferler vers le tribunal où la plainte a été déposée au greffe civile.

 

Des policiers prêts à intervenir @gabonactu.com
Des policiers prêts à intervenir @gabonactu.com

gendarme 2

La presse n’a pas accédé à la salle où les leaders concernés ont remis le document dont la copie n’a pas encore été transmise aux journalistes.

 

 

La police et la gendarmerie ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui ont riposté en lançant des cailloux.

 

Il n’y a pas eu de blesse ni d’arrestation. Tout le monde est rentré tranquillement à la maison. Quelques poubelles ont été incendiées à Sotega (2ème arrondissement) obligeant les commerçants de fermer précipitamment leurs boutiques.

Un manifestation a voulu donner sa vie en sacrifice @gabonactu.com
Un manifestation a voulu donner sa vie en sacrifice @gabonactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.