Gabon : des leaders religieux demandent la réouverture des lieux de culte fermés à cause du Covid-19

Le révérend Louis Mbadinga, lisant la déclaration de la FLAME le 10 juin à Libreville © Capture d’écran Facebook

Le président  et porte-parole de la  Fédération libre des assemblées et  ministères évangéliques (FLAME), révérend Louis Mbadinga,  a dans une déclaration demandé  au gouvernement la réouverture des  lieux de culte  fermés depuis le 13 mars dernier pour freiner la propagation du Coronavirus.
« Eu égard à cette situation incompréhensible et pour nous complètement injustifiée,  la Fédération libre des assemblées et  ministères évangéliques  demande au gouvernement la réouverture de tous les lieux de culte sur l’ensemble du territoire national à l’instar des autres Etats qui quoi que plus touchés  que notre pays ont déjà procédé aux même mesures », a lancé le révérend Mbadinga, leader de l’Eglise : « Centre mondial Schekina ».
Ces leaders des églises pentecôtistes et charismatiques de réveil,  ont dans leur déclaration, dénoncé la loi de deux poids deux mesures appliquée par le gouvernement qui discrimine d’autres secteurs activités. Ils ont pris pour preuve  la tenue des conseils municipaux et les sessions parlementaires avec plus de 10 personnes, en violation flagrante disent-ils des mesures barrières.
« La FLAME vient marquer son étonnement voire son inquiétude sur cette confiscation de la liberté des lieux des  cultes en République Gabonaise », a-t-il souligné.
Les pasteurs ont proposé durant leurs offices religieux le respect des mesures barrières à savoir le port obligatoire du masque, le levage régulier des mains, la distanciation physique et autres.
Le dernier bilan des personnes contaminées au  Gabon fait état de 3 294 cas positifs  dont 956 guérisons  et 21 décès.

Sydney IVEMBI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *