Gabon 9 provinces : toujours pas payés, les artistes menacent de retourner « bloquer le portail »

Se sentant floués et méprisés, les 120 artistes et la cinquantaine de prestataires qui ont participé au succès de la 4ème édition du festival Gabon 9 provinces en décembre dernier menacent de retourner bloquer le portail du ministère de la Culture suite au non respect de la promesse du Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda  de payer leurs prestations avant la fin de cette semaine.

Une semaine après l’engagement pris par le Premier ministre de payer leurs cachets, rien a été fait, a déploré le porte-parole de ces artistes, Hermi Mabila.


Selon les propos du porte-parole, depuis la promesse faite la semaine dernière, le paiement aurait dû se faire progressivement afin s’achever ce jeudi. Lui et les autres ne comprennent pas pourquoi ils n’ont pas reçu leur argent.

« On a été pacifique suite à l’appel du ministre le vendredi au musée national, qu’on a rencontré et qui nous a dit qu’il a été reçu expressément par le Premier ministre, qui a mandaté de venir nous dire qu’avant le jeudi 4 février on sera payé. Mais jusqu’ici, on n’est pas payé », a-t-il regretté.

« L’argent serait bloqué au Trésor public », a expliqué une source au ministère de la Culture. Une explication que ne comprend pas cet ensemble des prestataires, qui se demande comment la parole d’un Premier ministre peut être ainsi foulée aux pieds.

Un prestataire a confié à Gabonactu.com qu’il ne sait plus à qu’elle saint se vouer du fait de s’être endetté pour préfinancer l’événement comme cela lui avait été demandé par le ministère. Et aujourd’hui, il est menacé de poursuite judiciaire pour non remboursement des emprunts faits.

« J’ai dû préfinancer l’événement comme l’a demandé le comité d’organisation. Aujourd’hui, je me retrouve dans une situation un peu compliquée, je suis expulsé de mon logement parce que c’est avec ça que je devais payer mon loyer. Et surtout un certain nombre de partenaires qui ont travaillé avec moi, qui sont à me traduire en justice parce que je n’ai pas pu honorer mon engagement auprès d’eux. » a expliqué, le représentant de MM&Co.

Une source proche du ministère de la Culture a, par ailleurs, averti que certains artistes ayant presté et n’ayant pas eu de contrat écrit et signé ne seront pas pris en compte. Les artistes ayant fait des représentations théâtrales sont concernés par cet avertissement.

Le 27 janvier dernier les artistes ont effectué un raid au ministère. Arnold Djoud est redevenu davantage célèbre pour avoir hurlé dans la cour du ministère en ordonnant de « bloquer le portail ». L’expression est devenue une mode. Et les artistes songeraient, selon des indiscrétions de retourner sur place pour « bloquer le portail ».  

Ghislain Mboumba


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.