Fusion-absorption par le PDG : bientôt le tour du BDC

Le Directoire du Bloc démocratique chrétien (BDC, majorité), a au terme d’une réunion tenue le 14 juin dernier à Libreville, indiqué dans son compte rendu que le parti envisageait la possibilité de son éventuelle fusion-absorption au sein du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

« A propos de la fusion-absorption, le BDC estime que cette question n’est pas à l’ordre du jour avant le Congrès qui se prépare. Néanmoins tout est possible en politique », a indiqué le BDC dans son compte rendu aux allures d’un communiqué.

Pour le BDC de Guy Christian Mavioga, « le parti encourage les formations à la fusion-absorption avec le PDG » pour, dit-il, préparer sereinement l’élection présidentielle de 2023  du candidat naturel de la majorité Ali Bongo Ondimba.


Le PDG a déjà absorbé Démocratie nouvelle (DN, opposition) de René Ndemezo’o Obang et le groupe Massavala de l’opposant Frederic Massavala Maboumba. Il a également avalé le Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV, majorité) et des Sociaux-démocrates-gabonais (SDG, majorité), deux formations politiques créées par les lieutenants de Brice Laccruche Alihanga, ancien tout puissant Direction de Cabinet du Président de la République en détention préventive à la prison centrale de Libreville pour des faits supposés de détournement de deniers publics, de concussion, de blanchiment d’argent et d’association de malfaiteurs.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.