Explosions des bouteilles de gaz butane : Petro Gabon dédouanée  

Petro Gabon, une des cinq sociétés distributrices du gaz butane au Gabon qui a été pointée du doigt suite aux explosions dramatiques survenues dans certains ménages de Libreville, a été complétement blanchie, selon la Une du quotidien ‘’l’Union’’ du 19 avril, citant un rapport à mi-parcours de l’enquête diligentée par des services compétents.

« L’origine des différentes explosions ne provient pas des bouteilles de gaz labellisées Pétro Gabon », a relevé un rapport produit par les services spécialisés des sapeurs-pompiers.

Une descente effectuée par les sapeurs-pompiers au domicile d’une des victimes a permis de confirmer ces conclusions.


Pétro Gabon, une des cinq entreprises distributrices du gaz butane au Gabon  avait été pointée du doigt quelques jours après les explosions des bouteilles du gaz butane survenues dans certains ménages de Libreville.

Dans la foulée, le 12 avril 2021, une réunion d’urgence avait été convoquée entre la Direction générale des hydrocarbures (DGH), le distributeur Pétro Gabon et la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP), pour faire la lumière sur ces accidents.

Des explications fournies par la société Pétro Gabon, lors de cette rencontre, il ressort que toutes les bouteilles de gaz butane mises à la consommation sont reéprouvées tous les cinq ans, alors même que la règle à l’international recommande une reépreuve tous les dix ans.

Et lors de cette opération, toute bouteille de gaz qui ne satisfait pas au test de pression hydraulique de 30 bars- la pression maximale de la bouteille pleine étant de 15 bars- est immédiatement mise au rebut.

Au terme de l’opération, un robinet neuf est installé et la date de reépreuve marquée sur la bouteille de gaz à l’aide d’un poinçon.

Source : L’Union et AR


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.