Élections 2018 : Marc Tchango Nang Nguema, la révélation de la campagne électorale à Port-Gentil

Marc Tchango Nang Nguema lors d’une sortie politique @ Gabonactu.com

Port-Gentil, 3 octobre (Gabonactu.com) – Marc Tchango Nang Nguema, 30 ans, candidat indépendant aux législatives et tête de liste aux locales dans le 4ème arrondissement de Port-gentil, la capitale économique du Gabon, serait, à tout point de vue, la révélation de la campagne électorale qui bat son plein dans la cité pétrolière du Gabon.

 

Le jeune homme est celui qui mobilise le plus dans la circonscription pendant cette campagne électorale.  A 30 ans seulement, Marc semble cristalliser les espoirs des jeunes du de la circonscription qui font massivement le déplacement lors de ses meetings.

 

Le 27 septembre dernier, ils étaient plus d’un millier à assister au lancement de sa campagne au carrefour Djoulaye à Salsa.

 

Pour Tchango Nang Nguema, “la jeunesse doit réapprendre à rêver et à croire en elle“. La grande partie du meeting à  Salsa s’est faite dans l’obscurité suite à une coupure d’électricité.  Une occasion pour le candidat de passer un message fort aux jeunes qui éclairaient les lieux du meeting avec la lumière de leurs téléphones portables.

 

Les signes parlent plus que les m

Le jeune prodige a animé un meeting dans l’obscurité suite à une coupure de courant @ Gabonactu.com

ots. Vous êtes entrain d’allumer la lumière de chaque habitant du 4ème arrondissement “, leur a-t-il lancé.

 

Pendant plus d’une demi-heure,  le « Petit Macron de Port-Gentil » a appelé les jeunes à prendre leur destin en main en ” sortant de l’obscurantisme politique“. “Il faut militer fortement pour une jeunesse qui doit réapprendre à rêver et à croire en elle“, a-t-il martelé, non sans faire remarquer la différence de l’offre qu’il fait à ses électeurs.

 

C’est ce message plein d’espoir que Marc Tchango Nang Nguema distille depuis plus d’une semaine déjà dans les quartiers du 4ème arrondissement.

A Salsa, Roger Butin,  Cité Otando, Izuwa ou Ntchengue, l’engouement est toujours au rendez-vous lors des sorties de celui qui apparaît de plus en plus comme le candidat des jeunes.

 

Concernant les législatives,  il est le seul qui occupe véritablement le terrain. Le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Marcellin Moussavou, celui des Démocrates Jean Philippe Douckagha et celui du PDS, Landry Moussambi, sont quasi-invisibles sur le terrain.

 

Aux locales par contre, Noël Mboumba du PDG et Kévin Moukadi du Rassemblement Héritage et Modernité s’arrangent à ne pas laisser le jeune Tchango Nang Nguéma occuper seul le terrain. Mais son coup d’essai en politique est bien en passe de devenir un coup de maître.

Vital Mbourou

Suivez nous et Aimez nos pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.