Dieudonné Minlama Mintogo s’oppose à la dépénalisation de l’homosexualité et désavoue l’action du gouvernement et des députés

Le président d’Ensemble pour la République (EPR, centriste), Dieudonné Minlama Mintogo, s’est également opposé à la dépénaliser de l’homosexualité et a désavoué l’action du gouvernement et des députés, estimant que cette démarche du Premier ministre plonge le pays « dans un puit de détresse, de colère, d’indignation, de frustration et de lamentation ».

« Les Gabonais de tous les horizons, de toutes les ethnies, de toutes les religions, de tous les âges, et moi avec ; opposent un refus catégorique à cette démarche et désavouent en même temps le gouvernement et les députés qui ont donné quitus à cette modification », a affirmé M. Minlama Mintogo.
Cet ancien candidat malheureux à la présidentielle de 2016, soutient que les réactions de refus exprimées par les gabonais et les gabonaises doivent être entendues et prises en considération par les plus hautes autorités.
« Le sujet est sensible. Il touche les fondements de notre être, de notre culture, de notre histoire commune, de nos croyances, de notre Constitution, de notre pays et de l’avenir de notre société. Comme le prouve la quasi-totalité des réactions enregistrées, la démarche du Premier Ministre, comporte en elle, des risques de haine, de violence, de déchirure, de déstabilisation et de division du pays », a-t-il enfoncé.
Dieudonné Minlama Mintogo a invité Ali Bongo de ramener la paix la sérénité, l’unité et la quiétude au sein du peuple gabonais en ordonnant le retrait du Projet de loi querellée.

Antoine Mayombo



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.