Déflatés depuis 7 mois sans plan social, les ex-employés des filiales de la GOC s’en remettent au Président Ali Bongo

Les ex-employés des filiales de Gabon Oil Compagny (GOC), dissoutes en Conseil des Ministres du 14 août 2020, ont dans une déclaration conjointe imploré la magnanimité du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba pour donner des instructions fermes au gouvernement afin  de régler leur plan social qui serait bloqué depuis 7 mois.   

« Nous voulons lancer un cri du cœur, nous voulons ici solliciter la bienveillance de son excellence le Président de la République, Monsieur Ali Bongo Ondimba, solliciter la bienveillance du Coordinateur Général des Affaires présidentielles, Monsieur Noureddin Bongo Valentin par rapport à cette situation, vue que la lenteur qu’accuse le gouvernement par rapport à ce dossier qui, il faut le dire, date depuis près de 10 mois », a lancé M. Cédric Bourobou, porte-parole du collectif des ex-employés des filiales dissoutes de la GOC.

Les filiales dissoutes de la GOC sont notamment Gabon Oil Marketing (GOM) ; Gabon Logistiques et Services (GLS) et Gabon Engineering & Construction (GEC). Au total, 64 personnes sont concernées par cette situation de licenciement pour motif économique.


Dans le processus de règlement des droits légaux déjà entamé avant la suspension il y a quelque mois, les déflatés disent avoir été floués, en violation flagrante du code de travail.

De plus en plus précarisés, ces déflatés demandent des plus hautes autorités un « accompagnement humain ».

« Aujourd’hui nous sommes au chômage alors qu’il y a des postes vacants au sein de la GOC », a déploré Arnold Brieug Mendou M’Obame, ex-employé de Gabon Oil Marketing.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.