Crise au CLR : Nicole Assélé dénonce une cabale indigne et lamentable

Nicole Assélé, Déléguée générale du Centre des libéraux réformateurs (CLR) qui aurait été limogé du parti par son père Jean Boniface Assélé, fondateur de cette formation politique, a dénoncé jeudi une cabale indigne et lamentable.

« La cabale actuelle contre le #CLR, qui va jusqu’à affabuler un achat des consciences imaginaire de nos élus locaux de #LBV à travers ma personne, est indigne et lamentable », a tweeté le numéro un du CLR.


« Elle consacre la faillite morale de ceux dont la désinformation est désormais un abject fonds de commerce », enfonce-t-elle.

Le Président du Conseil politique du CLR, Jean Boniface Asselé, aurait signé deux lettres qui exclus Nicole Asselé (Déléguée générale) et Alexandre Désiré Tapoyo (Délégué général adjoint 1) de son parti.

Largement diffusées sur les réseaux sociaux, ces lettres alimentent les débats de l’autodestruction de la célèbre et forte famille Assélé.

Le CLR est le 2ème parti de la majorité présidentielle. Il compte un député, 6 sénateurs et une centaine d’élus locaux.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.