Crime rituel à  Kinguélé : un adolescent sodomisé, tué, le sexe et la langue arrachés

La population consternée assiste médusée à la recherche par les forces de l’ordre  du présumé assassin dans la vallée du PK6 ce 14 juillet © Gabonactu.com

Comme un crime rituel, un adolescent a été sodomisé puis tué froidement jeudi en fin d’après-midi à Kinguélé, dans le 3ème arrondissement de Libreville par son bourreau qui ne s’est pas privé de prélever son sexe et sa langue avant de lui percer les yeux.

Selon les témoignages concordants, le présumé assassin aurait préalablement enlevé l’enfant avant de commettre son crime odieux. Démasqué dans la foulée  après son  forfait, il a pris la poudre d’escampette.


Le gangster est activement recherché par la police présentement dans une vallée du PK6, mitoyenne de l’immeuble Beyrouth où il s’est retranché. Des officiers de police judiciaire sont déployés pour mettre la main sur le bandit de grand chemin.

A l’approche de chaque élection politique au Gabon, ces crimes qualifiés des « crimes rituels », s’amplifient sur le territoire national. Ils se définissent comme des assassinats sacrificiels commandités à des fins de conquête du pouvoir politique ou de réussite économique. Une autre forme de ces crimes se caractérise par la disparition de tout le corps de la victime.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.