Covid-19 : le gouverneur du Moyen Ogooué gifle sur un Clandoman réfractaire des mesures barrières

Le gouverneur par intérim de la province du Moyen Ogooué Paulette Mengué M’Owono ©  D.R

Le gouverneur de la province du Moyen Ogooué (centre du pays) par intérim, Paulette Mengué M’Owono, qui assure les affaires courantes  avant d’occuper sous peu  ses nouvelles fonctions de gouverneur de la province de la Ngounié,  a giflé sur un Clandoman (transporteur suburbain) qui aurait fait fi des mesures barrières  à Lambaréné, recommandées formellement par le gouvernement pour freiner la propagation du Covid-19 au Gabon qui enregistre 95 cas testés positifs dont 6 guérisons un décès.
« Mme le gouverneur n’a pas été tendre avec ce clandoman qui était surchargé complètement ivre et sans masque et sans mesure de distanciation recommandée », a confié  à Gabonactu.com, une source autorisée.
La scène aurait eu lieu le 13 avril courant. L’autorité de la province avait fait une décente sur le terrain pour toucher du doigt si les mesures d’hygiène sont respectées. Le constat était mitigé dans la ville du grand blanc, réputée fondeuse.
Face au relâchement des agents de force de l’ordre visiblement dépassés, la situation aurait conduit Mme le gouverneur de la province, à descendre sur le terrain pour  remettre de l’ordre dans le dispositif .Pour cette opération qui fait couler encre et salive à Lambaréné, Mengue M’ Owone  n’hésitera pas de recourir à  la méthode forte  face à certains cas de flagrants de désobéissance ou d incivisme  au niveau notamment des transports urbains et suburbains.  Les grandes surfaces commerciales n’étaient en reste.
Durant cette opération coup de poing, les bons élèves sont, indiquent-on,  les populations du département de l’Abanga Bigne. Avec près de 4000 contrôles contre moins d’une centaine pour les postes de contrôle de Moussavou Kougou sur l axe Bifoun Lambaréné et celui de Nzela  Bola sur l’axe Fougamou,  la brigade de Bifoun dans le département de l’Abanga Bigne donne entièrement satisfaction et exécute à la lettre des instructions gouvernementales, souligne-t-on.


Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.