Covid-19 : Jean Marie Ogandaga demande un moratoire sur la dette africaine

Le ministre gabonais de l’Economie, Jean Marie Ogandaga, a dans un post, sollicité des partenaires au développement un moratoire sur la dette africaine dont celle du Gabon à cause du désastre provoqué par la pandémie du Covid-19 qui se propage et oblige tous les Etats de se barricader pour espérer éloigner l’ennemie invisible.

« Les effets du Covid-19 fragilisent les économies africaines endettées », fait remarquer le membre du gouvernement gabonais qui reconnait par ailleurs que les pays africains doivent une « plus grande transparence dans leurs relations avec ces partenaires ».


« Le moratoire sur nos dettes doit impérativement être pris en compte », urge Jean Marie Ogandaga.

Selon lui « aujourd’hui, la priorité est à la gestion efficace de l’urgence sanitaire et l’atténuation des impacts de la pandémie sur nos équilibres budgétaires ».

Le stock de la dette publique extérieure s’élève à 3355,8 milliards de francs CFA en 2017, contre 3107,0 milliards de francs CFA l’année précédente. Il serait de 4 000 milliards de FCFA en 2019, selon plusieurs sources. D’où le plaidoyer le ministre Ogandaga.

Pays pétrolier du golfe de guinée, le Gabon est très lourdement impacté par le Covid-19. La chute brutale des cours du baril de pétrole est un facteur inquiétant. A cela s’ajoute le net ralentissement des importations et des exportations.  

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.