Covid-19 : 680 prisonniers graciés au Gabon

Détenus libérés de la prison centrale de Libreville en août 2019 © archives Gabonactu.com

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a gracié vendredi 680 détenus dans les prisons les différentes prisons gabonaises dont les peines qui restent à purger ne dépassent pas 6 mois, a annoncé le ministère gabonais de la justice dans un communiqué.


Les bénéficiaires de cette grâce présidentielle seront libérés dans les tous prochains jours après des vérifications d’usage par les procureurs de la République, indique le communiqué.

La grâce présidentielle ne concerne pas les personnes condamnées pour des crimes de sang ou de détournement des biens publics. Les auteurs de viole et de détournement des mineurs sont également exclus du bénéfice de cette grâce.

Le 25 mars dernier la Haut-Commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU, Michelle Bachelet, avait appelé à la libération urgente de détenus à travers le monde, pour éviter que la pandémie de Covid-19 ne fasse des « ravages » dans les prisons souvent surpeuplées.

Des ONG gabonaises comme le Réseau des organisations libres pour la bonne gouvernance (ROLBG) de Georges Mpaga et Croissance saine environnement (CSE) de Nicaise Moulombi ont adressé séparément des lettres ouvertes au président Bongo Ondimba lui demandant de libérer les prisonniers moins dangereux.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.