Code du travail controversé : les organisations des travailleurs s’en remettent à la cour constitutionnelle

Le porte-parole de la coalition  des organisations professionnelles des travailleurs, Aude Laetitia Mapenda, entouré du président de la Cosyga (gauche) et le SG de l’Onep (droite), le 20 juillet 2021 © Capture d’écran/Gabonreview

La Confédération syndicale gabonaise (COSYGA), l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) et autres organisations professionnelles de travailleurs des secteurs privé et parapublic du Gabon, ont dans une déclaration commune, indiqué avoir saisi la cour constitutionnelle en sa qualité de gardienne des lois, pour inconstitutionnalité de la nouvelle loi très controversée sur le code du travail adoptée par l’Assemblée nationale le 30 juin dernier en session ordinaire finissante.


« Le vendredi 16 juillet 2021, nous avons saisi la Cour constitutionnelle, conformément aux dispositions des articles 84 et 85 de la Loi fondamentale, pour faire déclarer inconstitutionnelle la loi sur le Code du Travail adoptée par le Parlement », a indiqué Aude Laetitia Mapenda, porte-parole de la coalition des organisations professionnelles des travailleurs.

La Cour constitutionnelle dispose d’un mois pour statuer sur la requête des organisations professionnelles des travailleurs. La mouture du code du travail adoptée par le parlement ne protègerait pas les travailleurs mais ferait plutôt la part belle aux employeurs.

A titre d’exemple, la notion du caractère réel et sérieux de la faute a été retirée. Il revient donc à l’employeur d’apprécier la faute. Une superpuissance qui pourrait amener, indique-t-on, les patrons d’entreprises à licencier sans aucune forme de procès.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.